Lancé en 2014, notre organisme à but non lucratif popularise la bande dessinée québécoise au Québec et à l’international. En mettant en avant la bande dessinée dite « d’auteur.e », soit qui a un récit plus profond, ancré dans nos réalités et adressé aux adultes, PLANCHES est une revue qui bénéficie aux artistes, aux éditeurs, aux libraires, aux salons et festivals, et bien sûr, au public.
La naissance de ce projet remonte aux jours brumeux de l’automne 2013, alors qu’Émilie et Sandra, les deux cofondatrices, cherchent un sens à leur nouveau statut de diplômées de l’université. Elles décident de mettre en commun leur sens de l’organisation,  leur amour de la culture québécoise et des gens pour créer PLANCHES. Au fil des mois, le projet reçoit tellement d’encouragement – et leur demande tellement de temps – qu’elles laissent leurs emplois et mettent toutes leurs énergies dans la concrétisation de la revue. C’était en juin 2014.
Historique
8 avril 2014 : PLANCHES est enregistrée au registraire des entreprises du Québec comme OBNL.
Du 21 août au 10 octobre 2014 : Première campagne de socio-financement avec l’objectif de 20 000$. Finalement, nous avons dépassé cet objectif en récoltant 23 035$ !
Automne 2014 : Première publication suite à la campagne. Lors du lancement, plus de 150 personnes se présentent, les auteurs et éditeurs de toutes les sphères de la bande dessinée au Québec sont présents.
2015 : Nous achevons notre première année dans le succès des ventes et décidons d’augmenter le tirage pour passer de 1000 à 1200 exemplaires par numéro à partir du numéro 05.
2016 : C’est l’année des changements : nous préparons nos projets de développements; les équipes éditoriale et exécutive s’agrandissent; la revue se professionnalise de plus en plus et prend de l’ampleur. En parallèle, l’une des deux cofondatrices de la revue quitte le projet. Aussi, une étape importante est franchie puisque nous signons avec un distributeur. Enfin, à l’automne 2016, nous lançons la nouvelle formule de la revue, plus épaisse, plus généreuse.
La revue en tant que telle
Dans PLANCHES, vous trouverez aussi bien des auteur.e.s reconnu.e.s par le milieu et déjà publié.e.s, que des auteur.e.s de la relève. Attention : PLANCHES n’est pas un collectif d’artistes ! De ce fait, une équipe éditoriale choisit et accompagne un panel d’artistes qui change à chaque numéro, nous permettant ainsi de proposer des contenus qualitatifs et diversifiés. La revue fait la promotion des auteur.e.s québécois.e.s, mais n’est pas non plus sectaire ! Nous invitons occasionnellement des auteur.e.s français.e.s ou belges à proposer des pages, ce qui contribue à diversifier et enrichir le contenu artistique.
Courtes bandes dessinées : La revue est essentiellement constituée de planches, d’où son nom, présentant un éventail de plusieurs courtes histoires inédites de styles différents. Pas de « suite au prochain numéro » dans PLANCHES : les histoires sont complètes dans chaque numéro.
Chroniques thématiques : L’empreinte socio-politique de la rédaction se fait sentir à travers les chroniques thématiques : Politique, Histoire(s) de l’Art, Sciences, Bouffe, Histoire du Québec, Féminisme, Sport et société, Cinéma, et bien d’autres sont à venir ! L’idée est de sensibiliser les lecteurs à un nouvel aspect du sujet à chaque numéro.
Rubriques : la revue présente divers dossiers dont les rubriques « Les dessous de la création » qui proposent une entrevue avec un.e auteur.e visant à démystifier le travail de l’artiste, et « Relectures » qui creuse une oeuvre déja publiée pour nous la faire (re)découvrir autrement.